Responsable du master mention BIP :

Pr. Virginie Rouiller-Fabre
contact mail

Responsables pédagogiques du M1 BIP
parcours PAPH :

Dr. Sandrine Middendorp
Dr. Clément Ricard
Dr. Sylvie Souès
contact mail

 

Gestionnaire master BIP :

Anicette ANON
contact mail
tel : +33 (1) 57 27 82 35

Candidater au master BIP parcours PAPH du 22 mars jusqu'au 18 avril 2023 sur la nouvelle plateforme nationale "monmaster.gouv.fr".

 Qui ?  Diplômés détenteurs  d’une Licences Sciences de la Vie parcours Biologie Cellulaire et/ou Physiologie et/ou Biochimie et/ou Biologie Moléculaire ; diplômés d’une Licence Sciences de la vie parcours B2IP, Licence Sciences Biomédicales ou Licence de Biologie Santé.

Pré-requis : Bon niveau de Licence 3 (ou équivalent) en Physiologie animale, biochimie, biologie cellulaire et moléculaire. Bonnes bases de statistiques et d’anglais (niveau B2). Projet professionnel et parcours en cohérence avec la formation.

Quand ?        du 22 mars au 18 avril 2023

Commenten ligne via la plateforme nationale “monmaster.gouv.fr”

Composition du dossier de candidature :

  • lettre de motivation spécifiant le projet professionnel et le(s) parcour(s) de M2 souhaité(s),
  • curriculum vitae
  • diplômes
  • dossier académique :  TOUS les relevés de notes des formations suivies post-bac

Procédure du recrutement :

Les dossiers de candidature sont analysés par la commission pédagogique du M1 BIP parcours PAPH à partir du 24 avril et jusqu’au 16 juin. Les avis seront transmis aux candidats le 23 juin, date nationale pour la transmission de ces décisions.

 Les modalités de fonctionnement de la plateforme seront affichées ultérieurement. En attendant, vous pouvez consulter le communiqué de presse du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

 

Notes importantes :

SI vous résidez dans un pays relevant de la procédure “Etudes en France” vous devez faire une demande spécifique d’inscription via la plateforme dédiée sur le site de Campus France : campusfrance-procedure-cef

Les enseignements de M1 étant dispensés essentiellement en langue française, les candidats non-francophones doivent pouvoir justifier d’un niveau de français au moins équivalent au niveau B2 défini par le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues (CECR).